Wavre: 010 454 290 - Gastuche: 010 888 166
Sélectionner une page

Think Pink souhaite que plus d’attention soit portée au cancer du sein. Le cancer est une maladie qui fait peur. Elle effraie, car son issue paraît souvent incertaine et aléatoire. En dépit des progressions thérapeutiques, le malade n’a jamais la certitude qu’il va s’en sortir. Une phase de rémission du cancer ne signifie pas que le malade est en train de guérir. Sa guérison totale et définitive dépend de tellement de facteurs !

On comprend dès lors pourquoi c’est toujours un choc psychologique d’apprendre que l’on a été diagnostiqué d’un cancer : un choc pour le patient, mais aussi pour ses proches. Voilà pourquoi, une prise en charge médicale, aussi complexe soit-elle, s’accompagne souvent d’un programme de soutien psychologique. Le choc est également en lien avec une angoisse : celle de devoir affronter les répercussions financières de la maladie.

La question financière doit être abordée pour le traitement, mais aussi hors traitement. Le coût direct et indirect d’un cancer étant particulièrement élevé, les patients ont généralement besoin d’un coup de pouce financier.

C’est ce qu’offre l’Association Sans But Lucratif Think Pink à travers ses trois fonds. Cette association est en charge de la Campagne nationale belge de la lutte contre le cancer du sein.

Les initiatives Think Pink dans sa lutte du cancer du sein

Les initiatives de Think Pink dans la lutte contre le cancer du sein profitent aussi bien aux malades (baptisées «les victorieuses») qu’à leurs familles.

Think Pink poursuit quatre objectifs :

  1. Procurer au public une information complète autour du cancer du sein,
  2. Faire de la sensibilisation,
  3. Apporter un soutien à la recherche scientifique concernant le cancer du sein,
  4. Contribuer aux dépenses de santé depuis le dépistage jusqu’à celles nécessaires après la guérison.

Think Pink lance des actions et a ouvert trois fonds, les actions contribuant au financement des fonds.

Les actions en faveur du cancer du sein de Think Pink

Les actions prennent essentiellement la forme d’événements sportifs, dont le plus célèbre est Race for the cure. Les événements sportifs tournent autour de trois disciplines : vélo (balade à vélo Ladies-Only, Bike 4 Hope), courses, marche (randonnées, promenades).

Ces événements sportifs constituent un grand moment de partage, de réconfort, de soutien psychologique et émotionnel. Ils permettent également d’initier des campagnes d’information et de prévention relatives au cancer du sein. Les patientes, les personnes en bonne santé et les entreprises sont invitées à participer à ces événements.

Think Pink organise des levées de fonds durant les événements : chaque fois, l’argent collecté sert à alimenter un des trois fonds de Think Pink. Il convient de souligner qu’une personne peut décider d’organiser sa propre levée de fonds pendant un événement (par exemple : en vendant des gâteaux).

À la fin de l’opération, elle remet le montant de ses bénéfices à Think Pink. Ce dernier, à son tour, le verse dans ses fonds. Le parrainage de participants pendant un événement constitue une autre façon pour Think Pink de recueillir de l’argent pour ses fonds.

Les autres actions entreprises par Think Pink dans sa lutte contre le cancer du sein voient le jour suite à un partenariat. L’association accepte tous les profils de partenaires (des entreprises, des communes, d’autres associations, des organisations…).

D’autre part, le «public» peut entreprendre des actions individuelles en faveur de Think Pink. L’action doit cependant obtenir la validation de l’association. L’objectif de ces initiatives privées est également de faire une dotation à Think Pink.

Les trois fonds Think Pink

Think Pink a ouvert les 3 fonds suivants :

  1. Share your care : il donne une aide financière et un soutien psychologique aux malades. Le soutien psychologique prend diverses formes et est à l’initiative des proches. Par exemple, le fonds finance un voyage que les proches d’une patiente souhaitent offrir à cette dernière.
  2. Le fonds SMART : il finance des projets scientifiques innovants dans le domaine du dépistage et du traitement du cancer du sein.
  3. Le fond Coups d’éclat : il aide les patientes à acheter une perruque. La chimiothérapie destinée à venir à bout du cancer du sein entraîne une chute massive des cheveux. Les perruques d’excellente qualité coûtant très cher, beaucoup de patientes ne peuvent pas s’en offrir une.

Le fonds Coupe d’éclat en détail

Ce fonds rend service à toutes celles dont le budget trop restreint leur empêche d’acheter une perruque. Les dépenses induites par le traitement du cancer du sein sont extrêmement lourdes. De ce fait, il n’est pas rare que des patientes fassent l’impasse sur l’achat d’une perruque, par choix. Et il y celles qui n’ont tout simplement pas les moyens d’en acquérir une. La raison est qu’elles sont en situation de précarité financière. Dans ce deuxième cas, le fonds Coupe d’éclat prend en charge l’achat des perruques.

Une patiente célibataire, dont le revenu net mensuel n’excède pas 1500 euros, obtiendra de facto cette aide financière du fonds Coupe d’éclat. Ceci étant, ce critère est relevé à 2000 euros net par mois lorsqu’il s’agit d’un ménage. La démarche pour une demande d’aide est absolument simple. La patiente retire un formulaire au service social de l’hôpital où elle se soigne. Elle le remplit avec une assistante sociale. Celle-ci se charge de terminer la procédure. Après quelques jours, la patiente reçoit sur son compte bancaire un virement de 200 euros. Il ne lui reste plus qu’à acheter sa perruque, à demander au vendeur une facture suite à son achat, et à envoyer celle-ci à Think Pink.

Le fonds est financé principalement par une opération bien spécifique : la vente des cheveux qui ont été donnés à Think Pink par des particulières. Ces dernières coupent leurs chevelures et envoient les mèches coupées à Think Pink. L’association se charge ensuite de les vendre. Les mèches peuvent être placées dans des enveloppes spéciales pour que leurs transports se déroulent dans des conditions optimales. Think Pink fait parvenir ces enveloppes à toutes celles qui en font la demande sur le site du fonds Coupe d’éclat. Les hommes peuvent aussi participer à l’opération.

La contribution du salon A. Latour

Le Salon A. Latour participe activement au financement du fonds Coupe d’Éclat. Dans ses deux établissements à Gastuche et Wavre, toutes celles qui offrent une partie de leur chevelure à Think Pink reçoivent une coupe gratuite en retour. Cela fait maintenant des années que les Salons A. Latour de Wavre et de Gastuche proposent cette opération.

Indirectement, ils ont donc participé à l’achat des perruques pour les 5000 femmes qui ont déjà bénéficié du fond Coupe d’Éclat.